France,  Voyages

Roadtrip en Bretagne : de Vannes à Saint-Malo

La Bretagne… À quelques heures de Paris, cette région est une des plus belles de France (elles le sont toutes en même temps). Les côtes sauvages, la mer, la météo qui change plusieurs fois par jour, et avec elle la lumière. Depuis que ma mère s’est installée à Vannes, j’ai l’occasion d’y aller souvent pour de longs week-ends. Profiter de l’air marin, du vent salé, et, oui, des crêpes bien sûr. Je vous laisse découvrir le petit roadtrip que nous avons fait en voiture de Vannes à Saint-Malo, en passant par le Mont-Saint-Michel.


Étape 1 : Vannes et le Golfe du Morbihan

Locmariaquer

C’est une des deux pointes qui ferment le Golfe du Morbihan. Nous avons fait une balade sur tout le tour de la pointe, en partant du village de Locmariaquer. Garez vous au parking Wilson, puis rejoignez la côte. Là, un chemin suit le bord de mer avec vue sur les bateaux, le village et son clocher. Prenez le temps de vous arrêter lorsque vous tomberez sur deux bancs, face à la mer. Prenez quelques minutes pour profiter du calme, de la vue, et des coquelicots qui bordent le chemin.

Ce petit sentier vous mènera donc jusqu’à la pointe de Kerpenhir. En passant ce point, on se retrouve à la sortie du Golfe du Morbihan. En face de vous, Quiberon, l’Île d’Houat, l’Océan Atlantique. Et à ce moment-là, le vent se lève et vous frappe en plein visage, le vent salé, froid, de Bretagne.

Continuez la balade sous les pins, puis tournez avant le camping, pour reprendre une route de campagne plus abritée qui vous ramènera au parking en passant devant de jolies maisons bretonnes.
Voici donc le parcours de cette petite balade sur la pointe de Locmariaquer.


L’Île d’Arz

L’Île-aux-Moines et l’Île d’Arz sont les deux plus grandes îles du Golfe du Morbihan. J’ai trouvé l’Île d’Arz plus petite, plus sauvage que la première. On peut en faire le tour en une après-midi, après avoir pris le bateau directement du port de Vannes. Ce jour-là, il pleuvait, puis le soleil a percé les nuages noirs pour nous accompagner le long de notre balade. Le ciel et la lumière en Bretagne sont parfois impressionnants. Tout comme les paysages de plages sauvages qui côtoient les herbes hautes et fleurs des champs.

N’hésitez pas à flâner devant les maisons et les jardins qui sont, comme d’habitude, superbes, comme de petites maisons de hobbits, mignonnes, fleuries et paisibles. Bienvenue en Bretagne !

• Trajet en bateau Vannes-Île d’Arz : 30 minutes
• Tarif : 10€ par personne (adulte)
Retrouvez les horaires et tarifs ici.


Étape 2 : le Mont-Saint-Michel

Je n’avais jamais vu le Mont-Saint-Michel. Pourtant c’est un emblème de la région, on le voit partout, et il attire une foule de touristes toute l’année. C’est bien ça le seul problème, comme à beaucoup d’endroits, la foule de touristes. Les abords du Mont sont une étendue de complexes touristiques, parkings, hôtels, boutiques, restaurants, navettes. En fait, le Mont lui-même regorge de boutiques de souvenirs en tous genres. Ceux qui me connaissent savent que ce n’est pas vraiment ma tasse de thé. Il faut en faire abstraction lorsque l’on veut voir ces lieux qui pourtant valent bien la peine d’être vus et visités au moins une fois dans sa vie.

Même sous la pluie, le Mont-Saint-Michel est impressionnant. Il s’élève sur une étendue de sable qui paraît infinie, au bout d’un long chemin de bois. Une fois passée la porte, on arpente les ruelles pavées et glissantes, étroites. On monte des escaliers, encore et encore, pour arriver aux remparts. Là, la foule se dissipe (les marches, ça en décourage plus d’un !). La vue est exceptionnelle. Du sable à perte de vue lorsque la marée est basse. Pourtant, on sait que la mer est passée par là, par les méandres qu’elle a dessinés jusqu’aux pieds du Mont. J’aurais aimé voir ce rocher à marée haute, lorsque le vent fracasse les vagues sur les murs et que la mer rejoint presque les prés-salés… Un autre jour.


Étape 3 : Saint-Malo

Direction Saint-Malo, en Bretagne nord. J’ai le souvenir d’étés passés à arpenter la plage du Sillon, manger d’énormes glaces dans les ruelles pavées du centre-ville, regarder les couchers de soleil depuis les remparts, et à essayer pour la première fois de monter sur un catamaran.

Saint-Malo est une ville agréable, dont on a rapidement fait le tour mais qui vaut le détour ! Rien que pour cette plage infinie qui rejoint la ville intra-muros et ses pierres noircies, ses petites rues commerçantes… et l’îlot où fut enterré Chateaubriand.

Nous avons séjourné à l’hôtel du Colombier, à quelques minutes en voiture de Saint-Malo. De là, nous pouvions rejoindre Saint-Malo, mais aussi le Mont-Saint-Michel, et Dinard.

Que faire à Saint-Malo ?

  • Se garer boulevard Chateaubriand et rejoindre la plage du Sillon, pour remonter jusqu’à Saint-Malo intra-muros
  • Se promener le long des remparts puis déguster une crêpe au coucher du soleil (demander la table à côté de la fenêtre) à la crêperie Le Corps de Garde
  • À marée basse, rejoindre l’îlot du Grand-Bé où se situe la tombe de Chateaubriand
  • Manger une glace ou un beignet XXL chez Maison Hector (ils sont vraiment, vraiment énormes)
  • Boire un verre sur le rooftop de l’hôtel Les Ambassadeurs

Nous avons passé 2 nuits au Château Hôtel du Colombier.


Étape 4 : Dinard

De Saint-Malo, on voit Dinard, et de Dinard, on voit Saint-Malo. La vue est belle dans les deux cas, et quelques minutes de voiture séparent les deux villes aux ambiances bien différentes. Quittez les remparts de la « cité corsaire » pour rejoindre les demeures à couper le souffle de Dinard.

Une fois n’est pas coutume, un sentier côtier part de la plage de l’Écluse et se faufile le long des falaises : le chemin de Ronde de la Malouine. Bien sûr, je vous conseille d’aller vous y promener. Pour la vue sur Saint-Malo, mais aussi pour la vue sur les maisons qui surplombent la mer du haut de leur rocher.

En fait, c’est un peu le rêve, ces maisons. On s’imagine avec un petit thé (et une crêpe), assis à la fenêtre, à regarder les vagues, la mer qui change de couleur, les mouettes qui tournent dans le ciel, et se sentir seul au monde. Nous sommes allés jusqu’à la petite crique qui précède la plage Saint-Enogat. Puis, nous sommes remontés par la ville, arpentant les rues et jetant un œil curieux à toutes ces belles maisons, avant de rejoindre la plage de l’Écluse. Là, petite gaufre, évidemment (vous commencez à me connaître ?).

Enfin, je mentionnerai une adresse qui m’a particulièrement plu à Dinard : La Cour de Récré. Honnêtement, je n’avais pas trouvé de restaurant qui me donne envie avant d’arriver à Dinard. Nous avons donc flâné dans les rues après nous être garés, et nous sommes tombés par hasard sur cette adresse. Le mot « burger » sur la carte nous a, je l’avoue, bien alléchés. La déco aussi. Puis hop, on rentre. Pour être franche avec vous, j’ai trouvé à l’intérieur un des meilleurs burgers que j’aie pu manger dans ma vie. Oui, oui. Vous avez bien lu. C’était un Cheese Bacon tout ce qu’il y a de plus banal, mais qu’est-ce qu’il était bon. Voilà, donc allez-y si vous passez à Dinard, en Bretagne.

Retrouvez tous mes bons plans sur Mapstr !

Pour retrouver toutes mes adresses en Bretagne à Dinard, Saint-Malo, et Vannes, c’est sur Mapstr : @popi_dess.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *