L’année dernière, nous sommes allés visiter le Jura en hiver. Nous y sommes allés au mois de février en espérant trouver de la neige, et nous en avons eu un peu, juste assez pour que les paysages soient incroyables. Le Jura n’était pas une région qui m’attirait beaucoup avant, je pensais que c’était plat et vide. Mais nous avons été vraiment surpris ! Cette région regorge de surprises avec ses paysages entre lacs et forêts. Je vous emmène ?

Le Jura

Le Jura est une région située à l'est de la France, à la frontière de la Suisse. C'est une région qui se découvre en toutes saisons et qui offre tout plein d'activités. En hiver, on peut y skier, faire des randonnées à pied ou en raquettes, et même du chien de traîneau.
C'est aussi une région de fromages où l'on trouve du délicieux comté ou du morbier. Le relief est assez plat par rapport aux régions montagneuses comme les Alpes, mais on y trouve de nombreuses randonnées qui traversent forêts de sapins, grands lacs et cascades. De quoi satisfaire les amoureux de nature et d'aventure !

Visiter le site de Jura Tourisme

Où dormir dans le Jura ?

Nous avons choisi de poser nos valises à Bonlieu, à quelques minutes des superbes Cascades du Hérisson dont on reparlera plus tard. C’est un bon point de départ pour visiter la région des lacs et du Haut-Jura. Sur le site Gîtes de France, j’ai trouvé le Chalet Mado, un beau chalet pour deux personnes avec terrasse et bain nordique. Stéphanie et Philippe ont fabriqué eux-mêmes les 5 chalets présents sur leur propriété et mettent tout leur cœur dans l’accueil chaleureux et l’aménagement de ces gîtes. Nous avons passé un séjour tout simplement parfait grâce à eux et reviendrons ici pour découvrir le Jura sous d’autres couleurs.

  • Le Chalet Mado

    Poussez la porte du Chalet Mado, à Bonlieu, dans mon article dédié.

Les Cascades du Hérisson

C’est le premier endroit que j’avais repéré dans le Jura. Il avait tout pour me plaire : une enfilade de cascades, dans une forêt, et à la bonne période, des arbres flamboyants… De quoi faire rêver, non ? La réalité était à la hauteur de mes attentes. Nous avons simplement fait la balade dans le “mauvais” sens. Je conseille de commencer par le bas, en partant de la Maison des Cascades, où vous pouvez vous garer sur le grand parking. De là, vous pouvez remonter et donc avoir toujours les cascades en face de vous. Puis, le retour se fera en descente, beaucoup moins fatiguant qu’en remontant, même si la balade est très accessible. Il faut cependant avoir de bonnes chaussures pour éviter de glisser.

Les Cascades du Hérisson

Maison des Cascades, Lieu-dit Val-Dessus, 39130 Ménétrux-en-Joux

Parking gratuit pendant 20 minutes puis payant. Il y a également un parking gratuit sur la route des Cascades et un autre juste avant la cascade du Saut de la Forge.

Accessibles toute l'année.

Plus d'informations ici

Le lac de Bonlieu

Comme d’habitude, ce sont les endroits où l’on va un peu par hasard qui nous surprennent le plus. J’avais vu sur Google Maps qu’il y avait un lac à côté du chalet, et nous y sommes passés un matin “juste pour voir.” Une fois sur place, personne autour du lac (en même temps, il faisait un froid glacial). Le lac de Bonlieu est si calme que les sapins qui l’entourent se reflètent dans son eau sombre. Un petit ponton hyper photogénique s’avance dessus. Nous faisons donc une petite pause photo et ce sont les photos que je préfère de ce séjour je crois !

La randonnée des quatre lacs

La randonnée des 4 lacs fait le tour des lacs de Narlay, Ilay, Petit et Grand Maclu. Des sentiers de randonnée permettent de découvrir ces lacs lors d’une longue balade sur sentiers plats, traversants forêts et bordures de lacs. La vue est incroyable tout au long de cette promenade. Nous avons suivi un des sentiers indiqués sur le parking du lac d’Ilay (gratuit), point de départ de notre randonnée.

La plus belle partie de la randonnée était à mes yeux le sentier bordant les lacs du Petit et du Grand Maclu. Ces deux lacs offrent un cadre idyllique pour se balader. Sur les bords du Petit Maclu, un chalet nous a fait rêver. On s’imaginait passer des étés et des hivers ici, au calme, au bord de l’eau, comme dans ces films américains où les personnages peuvent partir en barque directement de leur ponton privé, ou boire un chocolat chaud avec vue depuis leur salon, au coin du feu… Mais je m’égare !

Le Belvédère des quatre lacs

Pour compléter la randonnée, nous avons rejoint le belvédère des quatre lacs en voiture. Ensuite, il suffit de marcher 5 minutes pour arriver au point de vue.
D'ici, on peut voir tout le chemin parcouru pendant la randonnée !

Vous pouvez aussi aller admirer un beau panorama depuis le Pic de l'Aigle.

Randonner en raquettes à La Frasse

Nous sommes allés faire une balade rapide en raquettes au départ de La Frasse, entre la station des Rousses et celle de Lamoura. On peut se garer au bord de la route, enfiler ses raquettes et partir directement sur un chemin de 1,6 km qui rejoint le Chalet de la Frasse, où l’on peut prendre un petit goûter. Attention : il faut que vous achetiez un forfait pour pouvoir emprunter ce sentier de randonnée. Le paysage est beau entre les sapins, mais le jour où on y était il faisait très nuageux, gris et froid. Lorsque le ciel est dégagé, et que les rayons de soleil passent entre les branches des sapins enneigés, je pense que l’expérience peut être magique !

Envie de vous lancer aussi ?

Cliquez sur ce bouton pour consulter le plan des randonnées en raquettes autour de Lamoura, La Frasse et Les Rousses.

Non loin du Jura : le Saut du Doubs

Nous sommes sortis un peu du Jura pour aller voir la cascade du Saut du Doubs. Celle-ci était particulièrement impressionnante le jour où nous y étions, car il avait beaucoup plu et neigé les jours précédents. Le débit de l’eau était vraiment énorme ! Pour y aller, nous nous sommes garés au Parking du Saut du Doubs, puis nous avons marché un bon moment avant d’arriver au Belvédère du Saut du Doubs. Je crois que l’on s’est un peu perdus en chemin car les indications n’étaient pas très claires, mais on a pu suivre le son tonitruant de la cascade et nous sommes arrivés à bon port. La vue à l’arrivée était grandiose ! 

Infos pratiques

Se déplacer

En voiture : Nous sommes allés dans le Jura en voiture de puis Paris. C’était un trajet de 4h50, avec 44€ de péage, donc plutôt rapide finalement !

En avion : depuis les aéroports de Genève, Dole, ou Lyon.

En train : en 2 heures depuis Paris en TGV, à destination des gares de Dole, Mouchard, Bourg en Bresse (Ain), Frasne (Doubs), Vallorbe (Suisse), Bellegarde (Ain).

 

 

Je recommande d’avoir une voiture si possible pour pouvoir facilement bouger dans la région.

Où manger ?

Nous avions choisi de séjourner en gîte pour éviter de trop dépenser sur la nourriture. Nous n’avons fait aucun restaurant pour une fois ! En même temps, après nos journées très sportives, on n’avait qu’une envie, c’était de rentrer à la maison au coin du feu et de se faire une bonne raclette ou des burgers maison. Il faut dire aussi que le chalet Mado était tellement agréable qu’on avait hâte d’y rentrer le soir !

 

En revanche, pour nos raclettes, on est allés s’approvisionner dans le village de Clairvaux-les-Lacs, où se trouve la meilleure raclette du monde (élue par nous). Pour en ramener chez vous, c’est ici :

Fruitière à Comté de Largillay

1 Grande Rue, 39130 CLAIRVAUX LES LACS

Site web

Leave a Reply

Your email address will not be published.