Itinéraire de 15 jours au Costa Rica

Le Costa Rica était en haut de ma liste de pays à visiter depuis des années. J’ai été séduite par ce pays gorgé de nature, à la faune et la flore incroyable. Je voulais un voyage plein de nature, de découvertes et d’aventure, un dépaysement total, et c’est bien ce qui nous attendait de l’autre côté de l’Atlantique. Nous sommes donc partis 2 semaines au Costa Rica en saison verte (saison des pluies). Nous avons vu tellement de choses que, pour faciliter vos recherches si vous cherchez à organiser vous aussi un voyage au Costa Rica, j’ai choisi de créer plusieurs articles sur ce pays. Ici, je vais vous présenter notre itinéraire de 15 jours et mes conseils pour bien préparer votre voyage. C’est parti ?  

Que voir au Costa Rica en 15 jours ?

Nous avons choisi de partir 15 jours au Costa Rica car nous travaillons et étions donc limités par le nombre de jours de congés que l’on pouvait prendre et aussi par le budget maximum que l’on souhaitait mettre dans ce voyage. Selon mes recherches et notre expérience, l’idéal serait de partir 1 mois pour avoir le temps de voir une grande partie du pays et de bien profiter. Le Costa Rica regorge d’activités, de paysages, de lieux à visiter… Seulement, c’est un pays avec du relief et un réseau routier assez peu développé. En bref, vous devrez beaucoup rouler si vous êtes en voiture ! Forcément, qui dit longs trajets dit prévoir plus de temps sur place pour visiter le pays.

Il a donc fallu faire un choix, car en 2 semaines nous ne pouvions tout simplement pas tout voir. Nous avons choisi de visiter la côte Pacifique ainsi que le centre du pays.

Itinéraire de 15 jours sur la côte Pacifique :

Jour 1 : arrivée à San Jose, la capitale du Costa Rica, où se trouve l’aéroport. Nous passons la première nuit à Alajuela pour se reposer et récupérer la voiture de location le lendemain (Nuit à Alajuela)

Jour 2 : récupération de la voiture et direction le Parc Naturel Los Quetzales, plus au sud pour s’installer dans notre logement pour la nuit (Nuit dans le parc Los Quetzales)

Jour 3 : départ du Parc Naturel Los Quetzales vers Uvita (Nuit à Uvita)

Jour 4 : journée à Manuel Antonio pour visiter la réserve naturelle et profiter des plages (Nuit à Uvita)

Jour 5 : journée à Uvita à la plage Ballena et à la Catarata Uvita, dans laquelle il est possible de se baigner (Nuit à Uvita)

Jour 6 : départ d’Uvita pour prendre le ferry vers la péninsule de Nicoya (Nuit à Montezuma)

Jour 7 : journée à la réserve Curu, où nous avons réservé un tour de bateau et une sortie en kayak de nuit (Nuit à Montezuma)

Jour 8 : journée plage à Santa Teresa (Nuit à Montezuma)

Jour 9 : départ pour le Monteverde (Nuit à Monteverde)

Jour 10 : journée dans le Monteverde autour de Santa Elena pour voir le Selvatura Park et la réserve Curricancha (Nuit à Monteverde)

Jour 11 : départ pour La Fortuna en passant par le Rio Celeste (Nuit à La Fortuna)

Jour 12 : journée spa à La Fortuna (Nuit à La Fortuna)

Jour 13 : Mistico Hanging Bridges puis départ pour Valverde Vega, dans la vallée centrale (Nuit à Valverde Vega)

Jour 14 : visite de Bajos del Toro (Nuit à Valverde Vega)

Jour 15 : visite de La Paz Waterfall Gardens puis retour à Alajuela (Nuit à Alajuela)

Jour 16 : retour à Paris

 

Comme vous pouvez le voir, nous avons beaucoup bougé car nous voulions voir un maximum de choses ! Dans nos activités, nous avons alterné des journées “repos” avec des journées plus actives afin de profiter tranquillement du voyage malgré la route parcourue.

Où dormir au Costa Rica ?

Le tourisme est très important au Costa Rica, donc on trouve facilement de quoi se loger. L’offre est assez variée, allant des petits lodges en pleine nature à bon prix aux hôtels luxueux (et hors de prix). Vous pourrez choisir entre : du glamping (camping un peu amélioré), des lodges, des Airbnb, des hôtels. Le plus sympa à mon avis, ce sont les lodges qui sont sous forme de petites cabanes en pleine nature, qu’on trouve à des prix plus ou moins chers selon les commodités proposées.

Attention : lorsque vous choisissez un hébergement au Costa Rica, vérifiez bien dans l’annonce ou auprès du propriétaire les conditions d’accès, car certains sont accessibles uniquement avec un 4×4 par exemple.

Mon conseil pour économiser sur vos voyages !

Vous connaissez peut-être déjà le concept du cashback ? C'est simple : quand vous achetez sur internet, vous économisez une partie de votre achat sur une cagnotte. Ensuite, vous pouvez recevoir le montant de votre cagnotte sur votre compte bancaire ! J'utilise la solution de cashback Ebuy Club depuis quelques années et j'ai pu économiser beaucoup notamment sur mes voyages, mais aussi sur les achats de croquettes, de lentilles pour les yeux, de vêtements. Trop pratique ! C'est d'ailleurs valable sur Booking, LastMinute, Expedia, Go Voyages...

Si vous souhaitez vous inscrire aussi pour économiser sur vos réservations, vous pouvez le faire ici :

M'inscrire sur Ebuy Club

Bien préparer son voyage

  • Consultez les blogs de voyage pour construire votre itinéraire et récupérer des récits de voyageurs, cela vous aidera beaucoup ! N’hésitez pas à me poser vos questions en commentaires ou sur Instagram d’ailleurs, je vous aiderai avec plaisir !
  • Lisez les contenus et forums du site Tout Costa Rica, une mine d’or d’informations
  • Argent : les paiements se font majoritairement en espèces (en $ ou en colons costariciens), vous trouverez des distributeurs dans les grandes villes, n’hésitez pas à chercher sur Google Maps. J’ai emmené ma carte Visa Ultim de Boursorama pour éviter les frais de paiement par carte sur place. Il vaut mieux toujours avoir de l’espèce sur soi.
  • Eau : l’eau est potable sur place, mais pensez à emmener une gourde car les bouteilles en plastique ne sont pas autorisées dans certains parcs. L’eau en bouteille dans les magasins a un goût un peu particulier, mais n’hésitez pas à tester plusieurs marques pour en trouver une que vous aimez bien !
  • Météo : en saison de pluies, il fait souvent beau le matin et pluvieux l’après-midi et la nuit, donc un conseil : levez-vous tôt et faites vos trajets l’après-midi. Même en pleine saison des pluies, nous avons eu du beau temps ! Les averses viennent et repartent assez rapidement.
  • Voiture : prenez un 4×4 ! Les routes sont relativement abîmées. Il existe de grandes routes goudronnées mais vous pouvez passer d’une grosse route à un chemin de terre plein de trous, très rapidement. Mieux vaut être à l’aise à la conduite et avoir un 4×4 car certains endroits sont extrêmement pentus.
  • Nourriture : on a trouvé que tout était plus sucré qu’en France. Il y a aussi beaucoup de nourriture grasse (burgers, mexicain…) mais aussi beaucoup de poissons et de fruits. Il y a des jus frais partout, et ils sont délicieux ! N’hésitez pas à tester les fruits locaux comme le guanabana (goût très doux) et le maracuya (fruit de la passion). Il n’y a en revanche pas de bon pain ni de fromage. Au restaurant, une taxe de 10% peut être ajoutée, il faut regarder sur le menu si elle est inclue dans les prix ou non. Si vous voulez payer par carte il faut dire “con tajeta”, qui veut dire “par carte bancaire” !
  • Langue : les locaux parlent espagnol et certains parlent anglais. Il y a beaucoup de touristes américains, allemands et français.
  • Locaux : les “ticos” (locaux) sont tous très gentils et accueillants, prêts à aider et aux petits soins au restaurant.

Mes conseils pour conduire

  • Les dos d’âne (“reductor”) sont assez petits et viennent toujours par deux.
  • Aux stations service, ce sont les employés qui vous servent en essence, il faut leur demander “full” (un plein) ou “medium” (un demi plein) et vous pouvez payer en carte en général. Par contre, il n’y a pas de toilettes et restaurants comme en France.
  • Il faut être vigilant car il y a des chiens errants, des animaux sauvages, des culs de poule, des trous, des ruisseaux, des éboulements, pentes, arbres cassés… on ne sait jamais sur quoi on va tomber !
  • Si besoin de nettoyer votre voiture de location avant de la restituer, rendez-vous dans une station de lavage. Pour 11€ nous avions une équipe entière qui s’est chargée de laver la voiture intérieur et extérieur.
  • Sur les parkings, attention aux arnaques ! Rendez-vous toujours sur des parkings officiels et méfiez-vous de ceux qui vous demandent de payer alors qu’ils ne surveilleront pas du tout votre voiture. Ne laissez rien dans votre voiture, en toute logique, mais sur les parkings payants il y a peu de risque de vous faire voler.
  • Ne vous garez jamais sur les lignes jaunes, c’est interdit.
  • Les feux rouges sont à l’américaine en ville, donc ils sont de l’autre côté du carrefour.
  • Si une voiture ou un camion devant vous se serre à droite et mets ses warnings, fait un signe de la main, c’est qu’il vous indique que vous pouvez le doubler et que la voie est libre.
  • Beaucoup de locaux marchent sur le bord de la route car il n’y a pas de trottoirs, faites donc attention en les doublant.
  • Si vous avez le choix de la voiture de location, on déconseille le Korando, la voiture manquait de puissance, on a donc failli rester coincés dans certaines côtes.
  • Utilisez Google Maps mais faites attention, car il aura tendance à vous recommander le chemin le plus “rapide”, sauf qu’il s’agira parfois de routes de terre horribles. Parfois il vaut mieux choisir l’itinéraire plus long, mais qui vous fera passer sur des routes goudronnées, ce sera finalement plus rapide

Mes conseils vis-à-vis des animaux

  • Les chiens sont libres au Costa Rica, et se baladent sans laisse. Il y en a un peu partout, y compris sur les routes, donc soyez vigilants !
  • En intérieur, dans les logements, on a vu peu d’animaux et pas eu de mauvaises surprises. Voici ce qu’on a pu voir dans nos logements (pas dans tous, ne vous inquiétez pas) : papillons de nuits, moustiques, petits lézards, petits crabes, une grenouille qui aimait venir dans la douche extérieure, des petites araignées comme il peut y avoir à la campagne en France. Aucun serpent ou grosse araignée en intérieur !
  • En extérieur et lors de vos balades, il y a beaucoup d’animaux. Certains sont adorables et inoffensifs, comme les paresseux, les singes, les oiseaux… D’autres sont un peu moins gentils si vous vous en approchez trop ! Méfiez-vous des serpents venimeux, grenouilles venimeuses. Pas de panique, si vous restez sur les chemins et n’allez pas vous frottez aux arbres et aux hautes herbes, vous ne risquez rien. Nous avons seulement vu un petit serpent corail (très venimeux !) sur la route, à moitié écrasé, en sortant d’un de nos Airbnb. Attention donc où vous mettez les pieds, adoptez un comportement vigilant et respectueux de la nature, comme partout finalement !

Mes conseils pour le budget et l'organisation

  • Toutes les activités sont payantes
  • Il y a généralement un parking à chaque activité
  • Pensez à réserver en avance et vous renseigner sur les heures d’ouverture et conditions des activités que vous souhaitez faire
  • La carte Tout Costa Rica vous offre des réductions sur de nombreuses activités, elle peut donc vous aider à diminuer votre budget !
  • Les guides ne sont pas forcément indispensables, sauf si vous avez une visite privée par exemple. On a croisé beaucoup de gens dans de gros groupes avec guides, les visites durent beaucoup plus longtemps, les groupes effraient les animaux car les gens parlent fort. On a vu énormément d’animaux sans jamais prendre de guide. Des animaux s’approchaient de nous, et fuyaient dès qu’un groupe avec guide arrivait. Après tout dépend de ce que vous aimez, mais si vous êtes curieux et calmes, que vous prenez le temps de regarder dans les arbres, par terre, et possédez des jumelles, vous verrez des animaux aussi !
  • Pour faire vos courses, il y a des Maxi Pali (grands supermarchés) dans les grandes villes, et des “mini super” partout, qui sont de petites épiceries avec tout ce qu’il faut. Dans ces cas-là mieux vaut avoir du liquide pour payer car tous ne prennent pas la carte bleue. Il y a quelques “panaderia” (boulangeries) mais ce n’est évidemment pas aussi bon qu’en France.

La carte Tout Costa Rica

Je vous recommande vivement de passer du temps à arpenter le site de Tout Costa Rica et de prendre tous les conseils de Pierre et son équipe. Nous avons loué notre voiture avec eux, ainsi que le logement de notre première nuit à Alajuela.

Nous avons également pris la carte Premium logements + activités qui nous a permis d'économiser sur nos logements et activités. La carte est à 60$ pour le séjour entier. Je vous conseille de parcourir la liste des logements et activités, voir si certaines vous intéressent, et calculer si la carte sera rentable par rapport aux réductions qu'elle va vous apporter. De notre côté, c'était très vite rentabilisé sans pour autant avoir tous nos logements et activités dans la liste de TCR !

Je me renseigne sur Tout Costa Rica

Leave a Reply

Your email address will not be published.